Normes et politiques
TD6.2 Indices d'évaluation
6.2.4 Signification des indices d'évaluation
Création : 07-07-04
Logo SDM

6.2.4 Signification des indices d'évaluation

6.2.4.1 Tableaux


Indices de valeur / utilité
5 Très recommandé
4 Recommandé
3 Peut être utile
2 Non recommandé
D À déterminer localement



Indices de valeur / utilité
M Enfants d'âge préscolaire et de maternelle
E Enfants de 8 à 9 ans
E+ Enfants de 6 à 9 ans : 1er cycle du primaire
E++ Enfants de 9 à 12 ans : 2e cycle du primaire
J Jeunes de 12 à 17 ans
J+ Jeunes de 12 à 15 ans : 1er cycle du secondaire
J++ Jeunes de 15 à 17 ans : 2e cycle du secondaire
A Adultes : Grand public
A+ Adultes : Public spécialisé
P Adultes : Professionnels



6.2.4.2 Indices de valeur / utilité : Signification

Indice de valeur / utilité "5" : "Très recommandé"

  • Exceptionnel dans un domaine spécifique : littérature, art, histoire, etc.
  • Livre incontournable dans un domaine particulier.
  • Livre louangé quasi unanimement par la critique ou les médias.
  • Livre d'un(e) auteur(e) reconnu(e).
  • Livre d'art à l'esthétique remarquable.
  • En littérature de jeunesse, un livre qui répond favorablement à pratiquement tous les critères d'évaluation (voir section précédente).

Indice de valeur / utilité "4" : "Recommandé"

  • Original.
  • Très bon ouvrage mais qui peut comporter des lacunes mineures au niveau du contenu ou de la forme. Dans l'ensemble, il se démarque par sa qualité.
  • Livre didactique utile qui stimule l'intérêt ou l'imaginaire de par son contenu et/ou son aspect esthétique.
  • Livre bien construit qui apporte quelque chose de nouveau à un sujet déjà traité.
  • Documentaire de base dans un domaine spécifique.
  • Littérature jeunesse, un livre qui répond en majorité aux critères énumérés dans la section précédente.

Indice de valeur / utilité "3" : "Peut être utile"

  • Utile mais sans relief.
  • Bon ouvrage mais qui peut comporter des lacunes au niveau du contenu ou de la forme. Dans l'ensemble, il se confond à la masse des documents sur le même sujet.
    • Pour les documentaires on peut y trouver une rigueur moyenne ou quelques faiblesses d'adaptation.
    • En littérature, et particulièrement en littérature de jeunesse, on peut identifier un style inexpérimenté, une faiblesse de la trame, une absence de message ou une simple et honnête détente.
    • Un livre d'art où les reproductions ne sont pas toutes de très bonne qualités.
  • Conventionnel ou commun qui n'apporte rien de nouveau à un sujet déjà traité.
  • En littérature jeunesse, un livre qui ne répond pas en majorité aux critères énumérés dans la section précédente.

Indice de valeur / utilité "2" : "Non recommandé"

  • Livre possédant des lacunes majeures au niveau de son intégrité intellectuelle, notamment dans les documentaires.
  • Livre possédant les lacunes majeures au niveau de sa conception, de sa forme et de son contenu, notamment en littérature.
  • En littérature jeunesse, un ouvrage qui ne répond pas aux exigences de base selon les critères d'évaluation énoncés dans la section précédente.
  • Contestable sur le plan moral ou éthique et pourrait susciter la désapprobation des usagers.

Indice de valeur / utilité "D" : "À déterminer localement"

  • Livre qui demande l'expertise d'une personne responsable qui peut juger de la pertinence d'acquérir ou non un tel document dans un contexte donné.
  • Livre utile dans un contexte particulier :
    • Bibliothèques publiques qui ont une demande particulière relativement à des activités au niveau de la municipalité.
    • En littérature jeunesse, des ouvrages à l'intention des animateurs ou qui demandent la participation d'un adulte :
      • Ex. : le théâtre.
    • Manuels scolaires.
    • Livres qui ont des sujets délicats (suicide, violence, avortement, drogue etc.) mais qui peuvent être utilisés dans certaines écoles pour une activité pédagogique encadrée.
  • En littérature jeunesse, un livre au format particulier :
    • Ex. : Livres aux reliefs fragiles, cartes à découper, etc. qui peuvent facilement être abîmés par les enfants.



6.2.4.3 Catégories d'usagers visées : Signification, conventions et pratiques courantes

L'application de l'échelle des catégories d'usagers, pour être satisfaisante et cohérente, doit se conformer à un certain nombre de conventions et d'usages établis. Voici donc la signification des catégories d'usagers visées actuellement utilisés par SDM ainsi que ces conventions et pratiques.

Catégories A, A+ et P

On peut supposer que les lecteurs appartenant aux catégories A, A+ et P sont respectivement titulaires de diplômes d'études secondaires, collégiales et de premier cycle universitaire, ou bien qu'ils possèdent des connaissances équivalentes. Il en résulte que la documentation destinée, par exemple, aux esthéticiennes, etc. se retrouvera en A ou en J++A (et non en P, puisque ces catégories professionnelles ont en commun une formation de niveau secondaire).

Publics cibles

Le public cible peut avoir priorité sur le niveau de traitement ou de lecture. Ainsi, un guide de conditionnement physique pour les plus de 50 ans peut être lu par un jeune de 15 à 17 ans, mais il ne lui est pas destiné. Le A (et non le J++A) est indiqué dans ce cas.

Niveau mathématique

L'outil mathématique utilisé par un auteur permet souvent de faire un choix entre deux indices voisins. Par exemple, employer J++ pour un manuel de physique ne requérant qu'une connaissance de l'algèbre, mais A ou A+ si l'exposé s'appuie sur des rudiments de calcul différentiel ou intégral.

Combinaisons d'indices

Comme les documents visent des publics multiples, les indices sont combinés en conséquence. Les combinaisons suivantes sont les plus fréquentes :

  • ME+ : Enfants, de la maternelle jusqu'en première année Þ apprentissage de l'alphabet et la lecture accompagnée, 5 à 7 ans.
  • JA : Jeunes de 12 à 17 ans et grand public.
  • J++A : Jeunes de 15 à 17 ans et grand public. Roman thématique de niveau collégial.

Il n'apparaît pas opportun de multiplier indûment ces combinaisons. Noter en outre que le P n'est plus suivi d'un autre ou d'autres indices de catégories.

Précisions concernant la base jeunesse

Depuis les publications imprimées de 2004 de CHOIX et de CHOIX Jeunesse, les notices dont la catégorie d'usagers est J, J+ ou J++ sont incorporées dans la base jeunesse (codé "j" dans le champ MARC 008/22). Pour les combinaisons d'indices, il faut se référer au tableau suivant pour déterminer la "base" et pour l'attribution des vedettes-matières:

Catégories d'usagers Base VMJ RVM
M J OUI NON
E+ J OUI NON
E J OUI NON
E++ J OUI NON
E++J+ JA OUI OUI
J JA OUI OUI
J+ JA OUI OUI
J++ JA NON OUI
JA A NON OUI
J++A A NON OUI



© 2004 Services documentaires multimédia